Connaissez-vous la Fête du Têt ?

Laisser un commentaire

Le Nouvel An lunaire ou Nouvel An Chinois,  aussi appelé Fête du Têt au Vietnam est le festival le plus important pour les communautés asiatiques à travers le monde entier.

L’année du Rat de métal (année 4718) commence le samedi 25 janvier 2020. Elle remplacera l’année du Cochon de Terre.

Utilisée depuis des millénaires, le zodiaque chinois comprend douze signes comme l’Astrologie Occidentale, mais ceux-ci portent les noms de douze animaux différents. La légende dit que Bouddha convia pour le Nouvel An tous les animaux de son royaume. Pour des raisons inconnues, douze uniquement se rendirent à l’invitation. Dans l’ordre des arrivées, le Rat fut le premier, le Buffle le second, le Tigre le troisième, puis le Chat, le Dragon, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien et le Cochon. Pour les remercier, Bouddha décida de consacrer une année lunaire à chacun d’entre eux. Dès ce jour donc, tous les nouveaux-nés allaient être dotés des caractéristiques principales, qualités et défauts, de l’animal gouvernant l’année de leur naissance. A ces caractéristiques viennent s’ajouter d’autres éléments traditionnels de la pensée chinoise, notamment les éléments : le Métal, l’Eau, le Bois, le Feu et la Terre.

Le rat est le premier animal du cycle du zodiaque chinois. L’année du rat a lieu tous les douze ans. Les rats sont intelligents, polyvalents, gentils et mignons.

nouvel an chinois année rat métal

 

Au Vietnam, la fête du Têt dure environ 2 semaines …

Forgé au travers des siècles, le Têt s’impose comme l’une des plus belles traditions vietnamiennes, attachées notamment à la réunion familiale, à la cohésion entre les générations, et plus profondément, au retour à la source. C’est le Têt qui dévoile aussi les prémices de rénovation, d’optimisme et de plein d’espoir pour de nouveaux projets, que ce soit dans les affaires ou la vie sentimentale.

En fonction des différences géographiques et religieuses, le Nouvel an lunaire au Vietnam peut  varier d’une région à l’autre. D’un point de vue global, les trois grands moments autour desquels s’inscrit la fête du Têt sont « Tất niên, Giao thừa et Tân niên », équivalant respectivement de la dernière heure d’un an, la transition entre deux ans et les premiers jours du nouvel an. Chaque moment correspond à des préparatifs et des cérémonies qui se déroulent dans les familles dans une ambiance forte en émotions.

Le repas de « Tat nien » par exemple se passe traditionnellement dans le cadre familial afin de se rassembler au tour d’un festin pour marquer la clôture d »un an. Avant de s’attabler, il s’agit d’abord d’un culte aux ancêtres qu’on prépare les offrandes à mettre sur l’autel des ancêtres le dernier jour de l’année lunaire.

Chez soi, on n’oublie jamais de faire un nettoyage dans l’ensemble pour accueillir le nouvel an. Arrangement des meubles, nouveaux achats, décoration…tout ce qui fait plaisir tant aux grands qu’aux petits.  Dans la même veine, le Têt doit mettre fin à tout ce qui ne va pas durant le passé.

Lors du réveillon, la famille prépare deux cultes, l’un consacré aux ancêtres, et l’autre aux génies.

Lors des rencontres pendant le Têt, donner des « Li xi » aux enfants est une autre pratique traditionnelle en leur souhaitant de bonnes choses.  Ce sont des étrennes glissées dans de petites enveloppes de couleur rouge incarnant la chance.

Au-delà des rites religieux, il s’agit d’une coutume de la majorité des Vietnamiens qui fréquentent les temples et pagodes pour prier de bonnes choses pour soi et sa famille.  Pour certains, ce sont les lieux sacrés propices à la méditation et la sérénité dans l’esprit.

C’est à partir de la fête du Têt que s’animent mille festivités culturelles et religieuses partout dans l’ensemble du Vietnam.