Le chamanisme se présente comme une pratique centrée sur la médiation entre les êtres humains et les esprits. Cette pratique est répandue dans l’Extrême Orient, et notamment parmi la population des Hmong et des Dao.

Pour la majorité des chamanismes d’Extrême-Orient, le corps comporte plusieurs âmes, certaines pouvant voyager dans des mondes différents de celui des humains, provoquant ainsi maladies et mort. Le chaman grâce à ses pouvoirs va aller se battre dans ces mondes pour récupérer ces âmes.

Le Chaman

Le chaman exerce une pluralité de fonctions au service de sa communauté, comme soigner une maladie, guérir une souffrance, nommer un enfant, faire tomber la pluie, faire venir le gibier, accompagner l’âme des morts ou communiquer avec les esprits de la nature. L’efficacité prétendue des techniques tient au fait que, selon la cosmologie chamanique, tous les problèmes du monde « ordinaire » viennent d’une rupture d’équilibre dans nos relations avec le monde invisible. En intercédant avec les esprits, le chamane obtient des solutions pour rétablir l’équilibre.

Pour communiquer avec les esprits, le chaman se met en transe grâce à des rituels qui intègrent ou non l’usage de substances psychoactives parfois dites « enthéogènes ». Ces rituels induisent un état psychique particulier, dont les tremblements sont un élément évocateur.

Chez la communauté des Dao Rouges, le Chaman est quelqu’un qui présente ce type de dons depuis la naissance, comme par exemple parler la langue des esprits, reconnaître des signes sur les pierres, les arbres, la terre et le ciel. Le chaman de la communauté peut reconnaître le génie chez une personne plus jeune, et celui-ci pourra donc devenir le nouveau chaman suite à des cérémonies et des années « d’études ».

Cette passation peut débuter très tôt, notamment dès le bas âge, et tourne autour d’une cérémonie qui fera la personne passer du statut d’enfant ou d’adulte à celui de maître. Au cours de cette cérémonie qui dure plusieurs jours, le maître chamane et la personne en qui il a reconnu les dons, rencontrent les esprits de la nature et les génies du comos Dao. Ils sont coupés du monde et rentrent dans une transe qui peut durer jusqu’à deux jours. Ils dansent, ils récitent des incantations et prient. Ils communiquent avec un monde invisible pour ceux qui n’ont pas ce don. A la fin de la cérémonie, la personne peut être présenté à la communauté comme le maître et le prochain Chaman.

Par la suite, quand il s’agit d’un enfant, il continue sa vie normale faite de jeux, mais aussi d’apprentissage, à la fois scolaire, à l’école, mais aussi spirituel, auprès des anciens et du Chaman. Il apprend de ce dernier les rites, à lire les signes de la nature, ceux du ciel, de l’eau, de la terre, de la montagne et des arbres. Le vieux Chaman lui enseigne à lire et écrire les idéogrammes. Le futur chamane apprend aussi à reconnaître les plantes soignantes et comment s’en servir pour dans sa communauté. Tous ces enseignements étaient déjà dans les dons que le vieux chamane reconnait en lui au très bas âge.

Concrètement, ce chef spirituel a des nombreux rôles dans une communauté. Il décide par exemple les dates des mariages dans sa communauté en fonction des dates de naissance des deux futurs mariés. Il décide également du prénom des enfants. Dans la culture Dao, chaque prénom a une signification et a une influence sur les traits de caractère des personnes. Il choisit l’emplacement d’une nouvelle maison d’après ses talents de Maître Feng Shui. Il accompagne les morts dans leur prochaine demeure et désigne l’emplacement du tombeau, toujours en faisant appel à son don de géomancien. Il soigne par des prières, des incantations et à l’aide des plantes de la montagne qu’il connaît comme sa poche. Il conseille les Dao sur le moment le plus propice pour planter et récolter le riz, car il a le don de lire les étoiles, de parler avec la lune et d’entrer en communication avec les génies.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.